Au pays des Papes...
Mes Aïeux en Avignon

L'ancienne cité d'Avignon a été le siège de la papauté de 1309 à 1378. La cour pontificale attire de nombreux négociants étrangers, des pèlerins, des artistes... Elle assure aussi la protection aux juifs du Comtat venaissin. L'université d'Avignon, fondée en 1303 par le Pape Boniface VIII, attire des étudiants français ou étrangers. La ville d'Avignon est donc une cité cosmopolite où se cottoient juifs, italiens, catalans et français d'origines diverses...
Avignon en 1572

Dragonnet GIRARD

 
Docteur ès droits, Seigneur d'Aubrès (26).
 
Armes
D'argent à la fasce d'azur chargée de trois chevrons couchés d'or & accompagnée de trois roses de gueules, deux en chef et une en pointe.
 
Dragonnet GIRARD est le fils de Jacques GIRARD, noble d'Avignon, et de Dauphine CHAPUIS. Un Jacques GIRARD était vice scribe de la cour temporelle d'Avignon en 1480. Il suit des études de droits, et obtient le grade de docteur ès droits. Il fut prémicier1 de l'université d'Avignon en 1479, 1496 et 1502. Il est envoyé à plusieurs reprises en ambassade par la ville d'Avignon, notamment :
- en avril 1481 pour remercier le roi Louis XI
- d'avril à août 1484 auprès du roi Charles VIII pour lui recommander la ville
- en avril et mai 1496 à Lyon auprès du roi pour les réparations du Rhône
Il épouse Françoise de GALIENS, fille d'Antoine et d'Anne du CHEMIN, laissant pour enfants :
- Gabriel, seigneur d'Aubrès, époux de Richarde GRILLET
- Pierre, prémicier de l'université d'Avignon en 1540
- Clémence, femme de Joachim de SADE, seigneur de Mazan
- Perrette, femme d'Olivier ROLLAND
- Madeleine, femme de Manauld de FOUGASSE, seigneur de la Barthalasse
- Anne, femme de Melchior de GUAST
- Marguerite, femme de Bertrand de FORTIS, juge d'Avignon
Ollivier ROLLAND
Armes
D'azur à un cor de chasse, lié, virolé et enguiché d'or; à trois pals retraits du même, mouvants du chef.
Fils d'Antoine ROLLAND d'Avignon. Sa famille semble être originaire de Bressieu (38) dans l'Isère. Magistrat d'une grand réputation, il avait la réputation d'être un "home sçavant, ferme & intégre". Il fut cinq fois prémicier1 de l'université d'Avignon entre 1497 et 1525. Il était avocat & procureur général du Pape au Comtat Venaissin en 1494. En novembre 1511, il est député avec Louis BERTON et François BARONCELLI par la ville d'Avignon "au sujet de diverses affaires". En janvier 1514, il fut député avec les mêmes pour rendre hommage au Pape Léon X au nom de la Province et pour obtenir la ratification d'un accord passé entre les avignonnais et les habitant de Noves, au sujet des limites de la Durance. Conseiller au Parlement du Dauphiné à Grenoble en 1534, il teste le 9 mai 1534 devant maître Guillaume DEMAREZ, notaire d'Avignon.
 
Il épouse en 1494 en première noce Agnès della ROVERE, nièce de Julien della ROVERE, archevêque d'Avignon, cardinal puis pape sous le nom de Jules II. D ce premier mariage, il eut :

- Théodosie, femme d'Accurse du PUY, de Cavaillon

Il épouse en seconde noce Perrette GIRARD, fille de Dragonnet, laissant de ce mariage :
- Antoine, seigneur de Réauville, conseiller au Parlement de Provence, époux de Sibile de JARENTE.
- Clarisse, femme de Nicolas de TERTULLE, fils d'Etienne.

Etienne de TERTULLE
Docteur ès droits, Seigneur des Bagnols (30).
 
Armes
D'azur au lis fleuri et boutonné d'argent, tigé et feuillé de sinople.
 
Etienne de TERTULLE serait originaire de Bourges. Il suit des études de droits, et obtient de le grade de docteur ès droits. Il se serait établi dans un premier temps dans le bourg de Mazan près de Carpentras. Il est témoin d'un contrat passé à Mazan au cours du mois d'avril 1475. Il est installé par la suite dans la cité d'Avignon, où il est juriconsulte. En mai 1481, il est envoyé en ambassade avec Jean de TULLE par la ville d'Avignon auprès du roi de Sicile, Fernando d'ARAGON. Il est nommé maître des requêtes de l'hôtel & ministre du roi Charles VIII à Avignon par lettres du 6 septembre 1487. En 1489, il devint conseiller du roi René, comte de Provence, et procureur général de sa femme, la reine Jeanne.
 
Il teste le 4 octobre 1512 en faveur de ses enfants et de sa femme. Il avait épousé la fille de Jean ANSELMI3, écuyer, florentin établi en Avignon. Ils eurent pour enfants :
- Antoine, prévôt de la cathédrale d'Avignon
- Nicolas de TERTULLE, seigneur de Bagnols, Verseuil, Cornillon & Montolivet en Languedoc. Il teste à Avignon le 16 mai 1578 devant me Louis de BARENSIS. Il épouse le 14 septembre 1527 Claire ROLLAND, fille d'Olivier, laissant pour enfant :
- Gilette de TERTULLE x1/ Philibert de MONTORCIER x2/ Michel de CARDEBAS

Notes
1- Le prémicier de l'université corresponds au recteur de l'université d'Avignon, il tenait une place importante dans la ville.
2- ARTEFEUIL a donnée une origine plus ancienne à cette famille ROLLAND. Cet auteur nous fourni une notice complètement erronée en recopiant mot pour mot la notice de PITHON-CURT et en reliant entre eux des personnages non rattachés... Si cet auteur n'est pas capable de recopier correctement une simple généalogie imprimée, on peut se poser de sérieuses questions sur ses autres notices généalogiques....
3- Les ANSELMI font partis de ces familles italiennes installées en Avignon. Les ANSELMI ont exercés à six reprises la dignité de gonfalonier (gouverneur) de Florence, depuis Anselmo fils de Palla en 1296 jusque Bernardo en 1355, 1358, 1371 et 1389. Cette famille a pour armes "d'azur, frétté d'argent de huit pièces". Bernardo ANSELMI, installé à Avignon vers 1434, est le père de Jean.
Sources
ARTEFEUIL, Louis Venti dit, Histoire héroïque et universelle de la noblesse de Provence, Avignon, 1776
BLIGNY-BONDURAND, Inventaire sommaire des archives départementales antérieures à 1790, Gard, archives civiles, série E. Tome cinquième, Additions aux seigneuries et aux familles, Nîmes, 1926
DUHAMEL L., Inventaire-sommaire des archives communales antérieures à 1790 de la ville d'Avignon, série AA, Avignon, 1906
NOSTRADAMUS, César de, L'histoire et chronique de Provence, Lyon, 1614
PITHON CURT, abbé Jean-Antoine, Histoire de la noblesse du Comté-Venaissin..., Paris, 1743
RIVOIRE de LA BATIE, Armorial du Dauphiné